Български Čeština‎ Dansk Deutsch English Español Ελληνικά Français Hrvatski Italiano Magyar Maltese Nederlands Norsk bokmål Polski Português Русский Română Slovenščina Svenska

On 5 Novembre 2019, les Conférence des femmes EFFAT s'est tenue à Zagreb, la veille de la 5e Congrès de l'EFFAT, réunissant plus de 80 représentants d'organisations nationales membres, l'UITA, l'IDWF, des chercheurs, etc.

Se concentrer sur la question de harcèlement sexuel et violence au travail, la Conférence des femmes a examiné les résultats de l'enquête menée auprès des affiliés de l'EFFAT sur les caractéristiques et l'ampleur du harcèlement et de la violence sexuels dans les secteurs de l'agriculture, de l'alimentation, du tourisme et du travail domestique.

Les résultats ont montré que le harcèlement sexuel et la violence au travail sont répandus dans les secteurs de l'EFFAT, se manifestant sous différentes formes et à différents degrés de gravité. Un rapport final sur le projet sera publié prochainement, fournissant des résultats détaillés et une analyse des résultats.

Organisations nationales membres présenté des exemples de leurs politiques et mesures de lutte contre le harcèlement sexuel et la violence au travail dans leurs secteurs.

Les exemples suivants de campagnes, d'initiatives et de politiques syndicales des organisations membres ont été présentés:

  • Peter Traschkowitch, VIDA Autriche: Tatort Arbeitsplatz - Gib der Gewalt im Job keine Chance
  • Myreine Kint, CSC-ACV Belgique: RESPECT - Violences sexuelles faites aux femmes sur le lieu de travail
  • Loredana Pesoli, Confederdia Italie: Formation / séminaires syndicaux pour toucher l'opinion publique et briser les stéréotypes
  • Tove Rita Melgard, Fellesforbundet Norvège: Trouvons la ligne sur le harcèlement sexuel
  • Juana Gregori, FeSMC-UGT Espagne: Mise en place de protocoles de harcèlement sexuel à travers les plans d'égalité des entreprises
  • Eda Guner, Z-GIDA-IS Turquie: Mise en place d'un centre de formation et de certification pour lutter contre la violence économique à l'égard des femmes

Julie Duchatel, IUF, s'est adressée à la Conférence des femmes sur la Convention 190 de l'OIT concernant l'élimination de la violence et du harcèlement dans le monde du travail, adoptée lors de la Conférence internationale du Travail en juin 2019, et a appelé tous les syndicats nationaux à exhorter leurs gouvernements à ratifier et à mettre en œuvre la C190. En outre, elle a rappelé à toutes les organisations membres les accords-cadres internationaux sur la lutte contre le harcèlement et la violence sexuels que l'UITA a signés avec des sociétés transnationales dans les secteurs de l'alimentation et de l'hôtellerie - comme Unilever, Sodexo, Melia, AccorInvest et Arla - et a exhorté toutes les filiales à mettre en œuvre ces ACI au niveau national.

Recommandations de l'EFFAT pour protéger les travailleurs contre le harcèlement sexuel et la violence, rédigée sur la base des résultats de l'enquête, des contributions des organisations membres et d'autres recherches, ont été discutées et adoptées, et sont maintenant soumises à l'approbation du Congrès de l'EFFAT. Les points d'action couvraient des domaines tels que la sensibilisation, les données et les statistiques, la négociation collective, les politiques, les lignes directrices et les protocoles, la législation, ainsi que les politiques et la formation des entreprises et des lieux de travail - ceux-ci devraient inspirer toutes les organisations membres à agir sur cette question. Des liens vers la liste complète des recommandations en anglais, français et allemand sont disponibles au bas de cette page.

En outre, la Conférence des femmes a examiné Activités de l'EFFAT dans le domaine de l'égalité des sexes et des travailleurs domestiques au cours de la période 2015-2019et discuté priorités pour le prochain mandat du Congrès 2020-2024.

Harcèlement sexuel et violence au travail et l'équilibre travail-vie continuera d’être à l’ordre du jour de la Comité des femmes de l'EFFAT pour les années à venir, avec des actions de suivi du projet et la transposition de la directive européenne sur la conciliation travail-vie dans la législation nationale prévue dans les 2 prochaines années. Les participants ont également exprimé leur intérêt pour impact de la numérisation sur les travailleuses, la santé et la sécurité sur le lieu de travail du point de vue du genreet pauvreté des personnes âgées qui affecte principalement les femmes.

Les participants ont salué l'augmentation de l'activité de l'EFFAT dans le domaine des travailleurs domestiques au cours des dernières années: la discussion finale a porté sur la Motion de la commission des femmes de l'EFFAT: «Renforcer le secteur du travail domestique dans l'EFFAT», qui a été approuvé à l'unanimité et est maintenant soumis à l'approbation du Congrès de l'EFFAT.

La Conférence des femmes a pris fin en confirmant la nouveau leadership du Comité des femmes: Suzann Dräther, NGG Allemagne a été élu nouveau président; Margot Sastre, CCOO Industria Espagne et Debi Bell, UNITE the Union UK, ont été élus vice-présidents. Les participants ont remercié Marianne Landa, VIDA Autriche et Francesca Grassini, FILCAMS-CGIL, Italie, pour avoir dirigé le Comité des femmes de l'EFFAT au cours de la dernière période du Congrès.

Enfin, la Conférence des femmes a discuté de l'avenir composition du comité des femmes de l'EFFAT. En raison de l'intérêt considérable manifesté pour l'adhésion au Comité des femmes, la conférence a convenu de contourner la règle précédente limitant la composition à 2 représentantes et 2 députés des 7 régions de l'EFFAT, décidant à l'avenir de laisser ouverte à toutes les organisations membres intéressées la participation aux réunions et projets en dans le domaine de l'égalité des sexes. Le Comité des femmes poursuivra ces discussions, convenant de la future structure et de la méthode de travail du comité.

 

Recommandations FR
Empfehlungen DE
Recommandations EN

%d blogueurs comme ceci: