Les syndicats de l'industrie alimentaire et des boissons demandent le soutien des travailleurs

La nourriture et les boissons sont le plus grand secteur manufacturier d'Europe et nos deux organisations se réunissent en tant que partenaires sociaux de l'UE pour représenter les employés (EFFAT) et les employeurs (FoodDrinkEurope) dans l'industrie. Veuillez consulter ci-dessous notre déclaration commune face à la pandémie de Covid-19.

——————————————————————————————————————————

En tant que partenaires sociaux européens reconnus dans le secteur des produits alimentaires et des boissons, nous exprimons notre préoccupation face à l'aggravation de la crise de santé publique en Europe et au-delà, et notre sincère sympathie va aux familles touchées par le coronavirus. Nous sommes également préoccupés par le potentiel d'un ralentissement économique mondial grave et durable et par son impact sur la main-d'œuvre.

L'industrie européenne de l'alimentation et des boissons s'appuie sur le travail acharné et l'engagement de plus de 4.7 millions de personnes dans 294,000 XNUMX entreprises, de toutes tailles, pour garantir aux consommateurs un accès à une alimentation large et variée.

Nous sommes redevables à ces travailleurs et à leur dévouement continu à faire leur travail pendant la pandémie de la covid-19. Malgré l'urgence, le secteur alimentaire ne s'arrête pas et ne s'arrêtera pas. Pour cette raison, la main-d'œuvre doit être soutenue par les pouvoirs publics.

Nous saluons bon nombre des initiatives prises jusqu'à présent par la Commission européenne, notamment la proposition d'activer la clause de sauvegarde générale du pacte de stabilité et de croissance (PSC) et la mise en place d'un plan d'investissement Corona. Mais il faut faire davantage pour assurer une meilleure protection de la santé des travailleurs et un soutien économique aux entreprises en difficulté. Nous exhortons les autorités à envisager les interventions suivantes:

1: Reconnaître le rôle essentiel des travailleurs

L'ensemble de l'industrie alimentaire et des boissons (y compris les produits finis, les ingrédients, l'emballage et le transport) doit être considérée comme «essentielle» par tous les États membres de l'UE, et nous apprécions le soutien de la Commission à cet égard. Par extension, la Commission doit également encourager les États membres à reconnaître les besoins des 4.7 millions de travailleurs du secteur, qui ne peuvent pas rester à la maison si nous voulons maintenir le fonctionnement de la chaîne alimentaire. Compte tenu de l'importance stratégique de ces travailleurs, nous demandons des mesures de soutien efficaces telles que la garde des enfants et, si nécessaire, la prise en compte de la rémunération salariale de l'État en cas de suspension temporaire du travail.

2: Accès équitable aux équipements de sécurité

L'approvisionnement alimentaire étant une chaîne de valeur essentielle, les gouvernements nationaux et les institutions de l'UE devraient aider les entreprises opérant dans les secteurs de l'alimentation et des boissons à trouver des équipements de protection individuelle pour les travailleurs. À cet égard, la mise en place de systèmes d'achat centralisés devrait être accélérée pour éviter une concurrence déloyale.

3: Protocoles harmonisés pour les travailleurs

Compte tenu de leur rôle essentiel pour maintenir la sécurité alimentaire en Europe, nous exhortons la Commission à fournir aux États membres des lignes directrices de l'UE pour établir des protocoles harmonisés permettant aux travailleurs du secteur alimentaire de poursuivre leur travail en toute sécurité. La protection de la santé des travailleurs de l'alimentation devrait être une priorité.

4: Soutien aux travailleurs et aux entreprises

Quatre-vingt-dix-neuf pour cent des entreprises agroalimentaires de l'UE sont des petites et moyennes entreprises (PME). Les fermetures d'Horeca (industrie des services) dans de nombreux États membres de l'UE ont un impact majeur sur les entreprises, avec des répercussions négatives potentielles sur l'emploi. Nous saluons la flexibilité concernant la mise en œuvre des règles en matière d'aides d'État et invitons la Commission à développer en collaboration avec les États membres, des mesures d'urgence globales pour le secteur alimentaire, afin de maintenir les emplois et d'aider à reconstruire la durabilité économique du secteur à long terme. En outre, les fonds structurels non utilisés et les autres fonds de l'UE devraient être utilisés pour aider les États membres à garantir un soutien financier et des revenus aux travailleurs touchés par le chômage ou la suspension du travail, y compris les travailleurs atypiques et les travailleurs employés dans les chaînes de sous-traitance.

Nous appelons les gouvernements nationaux à associer les partenaires sociaux à la conception et à la mise en œuvre des mesures nationales. Le dialogue social doit être renforcé et promu à tous les niveaux pour faire face aux conséquences de cette urgence.

L'Europe est confrontée à une lutte sans précédent contre les coronavirus qui a changé la façon dont nous vivons dans notre société, la façon dont nous interagissons avec nos proches et la façon dont nous travaillons ensemble. La seule façon dont nous pourrons surmonter cette crise est de renforcer le soutien et la solidarité entre les États membres.

--FIN--

Pour plus d'informations, contactez Will Surman, directeur des communications et des affaires publiques:  w.surman@fooddrinkeurope.eu  et Enrico Somaglia, secrétaire général adjoint de l'EFFAT e.somaglia@effat.org

EFFAT est la fédération européenne des syndicats de l'alimentation, de l'agriculture et du tourisme. En tant que fédération syndicale européenne comptant 2.6 millions de membres, représentant 120 syndicats nationaux de 35 pays européens, l'EFFAT défend les intérêts de plus de 22 millions de travailleurs employés tout au long de la chaîne alimentaire. L'EFFAT est membre de la CES et de l'organisation régionale européenne de l'UITA.

 FoodDrinkEurope représente l'industrie alimentaire. Composée de 294,000 4.7 entreprises et de 70 millions de travailleurs, l'industrie des produits alimentaires et des boissons achète XNUMX% de tous les produits agricoles de l'UE et est la plus grande industrie manufacturière d'Europe.

 L'EFFAT et FoodDrinkEurope sont des partenaires sociaux dans le cadre de la Commission européenne »Dialogue social»qui comprend des discussions, des consultations, des négociations et des actions conjointes entreprises par nos organisations représentant les employeurs et les employés.

Déclaration conjointe de l'EFFAT et FoodDrinkEurope sur le coronavirus (EN)

 

 

 

Suivez-nous

Lire notre dernière newsletter

Les Campagnes


Congrès 2019