Български Čeština‎ Dansk Deutsch English Español Ελληνικά Français Hrvatski Italiano Magyar Maltese Nederlands Norsk bokmål Polski Português Русский Română Slovenščina Svenska

L'EFFAT appelle à des zones exemptes de violence et de harcèlement au travail, à la maison, partout

25 novembre 2021 | Sans catégorie

Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes L'EFFAT se joint aux organisations internationales IUF et CES appelant tous les gouvernements à suivre l'exemple de la France, de la Grèce et de l'Italie et à ratifier de toute urgence la C190 de l'OIT.

Suite à la pandémie, le nombre d'incidents signalés de violence à l'égard des femmes épiné considérablement, y compris la violence envers les travailleuses de première ligne ainsi que la violence domestique et le harcèlement en ligne facilités par les logiciels de surveillance intrusifs utilisés par certaines entreprises.

Parallèlement, les institutions européennes retardent considérablement des mesures importantes pour lutter contre la violence sexiste malgré une augmentation du nombre d'attaques, les syndicats mettent en garde à l'occasion de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

  • La Commission européenne devait présenter le 8 décembre des propositions pour « prévenir et combattre des formes spécifiques de violence fondée sur le genre », mais elles ont disparu de l'agenda de la Commission la semaine dernière. Cela fait maintenant six mois que la consultation de la Commission sur la question est close.
  • L'adhésion de l'UE à la convention d'Istanbul sur la violence à l'égard des femmes a commencé en 2015 mais reste également bloquéau Conseil européen malgré une décision de la Cour de justice européenne en octobre selon laquelle l'UE n'est pas obligée d'attendre l'achèvement de la ratification par tous les États membres.
  • Le Conseil de l'UE retarde la ratification par les États membres de la Convention de l'OIT sur l'élimination de la violence et du harcèlement au travail en déclarant qu'il publiera un avis juridique sur la ratification - ce que la CES considère inutile - tout en prenant un âge pour donner un avis juridique.

L'EFFAT a appelé les autorités compétentes à lutter contre le harcèlement et la violence sexuels généralisés depuis de nombreuses années, y compris sur le lieu de travail - et a publié son recommandations de tolérance zéro pour les syndicats l'année dernière », disponible en 10 langues. Le document devrait inspirer les organisations membres à prendre d'autres mesures, découlant, entre autres, de l'agenda du dialogue social sectoriel. Une revue à mi-parcours de la mise en œuvre des recommandations est prévue en 2022.

Les affiliés de l'EFFAT organisent des activités de soutien aux lieux de travail exempts de harcèlement et de violence dans toute l'Europe.

# RatifyC190.

Suivez-nous

FacebookYoutubeInstagramLinkedin

Chargé de projet pour les Campagnes


Événements

Congrès 2019

%d blogueurs comme ceci: